Imprimer

Reflux vésico-rénal - la conduite à tenir

Écrit par RP, chirurgien pédiatre.

 

La conduite à tenir vis-à-vis du reflux vésico-rénal est dépendante de plusieurs éléments importants :

 

  • L'âge : on sait que bon nombre de reflux a tendance à disparaître spontanément vers l'âge de 18 mois. Il paraît donc essentiel, sauf condition inhabituelle dont vous parlera votre chirurgien pédiatre, de ne rien faire d'agressif avant cet âge.
  • L'aspect radiologique et le grade du reflux. Plus celui-ci est important, moins il a de chance de guérir spontanément. Le reflux de grade I est considéré comme "physiologique", et en tout cas sans conséquence.

 

rvu04

 

 

 

  • Des conséquences du reflux : si des infections urinaires surviennent à répétition, la tendance sera probablement plus agressive.

 

D'une façon générale,

  • Découverte du reflux avant un an : la surveillance sera la règle, associée avec un traitement antiseptique urinaire (grade II à V) jusque vers l'âge de 18 mois. Si il n'y a pas de souci particulier, à cet âge on refera une cystographieexamen radiologique qui permet d'étudier la vessie et de rechercher un reflux. Il se fait en mettant en général en place une petite sonde dans la vessie. C'est un examen qui peut être désagréable, mais qui n'est pas douloureux si il est bien fait., pour vérifier l'état du reflux vésico-rénal. Si celui-ci persiste, et n'est pas redescendu au grade I, la discussion thérapeutique pourra commencer.
  • Découverte après un an : même si la guérison spontanée n'est pas la règle, elle peut survenir malgré tout. Il paraît donc tout à fait logique de proposer une période de surveillance de 6 mois, sous couvert d'un traitement antiseptique urinaire et de refaire une cystographieexamen radiologique qui permet d'étudier la vessie et de rechercher un reflux. Il se fait en mettant en général en place une petite sonde dans la vessie. C'est un examen qui peut être désagréable, mais qui n'est pas douloureux si il est bien fait. à ce moment. Bien entendu, devant un reflux de grade important (IV ou V) la guérison sera impossible.
  • La survenue d'infection urinaire à répétition pendant cette période devra faire anticiper la réalisation de la cystographie pour éviter de laisser le rein s'abîmer.

 

A la fin de cette période de surveillance,

Les résultats de la cystographie pourront aiguiller vers une décision thérapeutique. La disparition du reflux ou son retour au grade I doit faire arrêter tout traitement et toute surveillance. Il conviendra simplement de rester vigilant sur le risque d'infection urinaire. Toute fièvre dont on ne trouve pas l'explication simple doit conduire à la réalisation d'un examen d'urine avant tout traitement, surtout antibiotique. En effet, l'existence de reflux intermittent doit rester à l'esprit. Votre pédiatre ou le chirurgien pédiatre pourra vous donner tous les conseils nécessaires.

 

  • La persistance du reflux grade II à V doit conduire à une discussion avec le chirurgien pédiatre pour définir une tactique thérapeutique. La chirurgie reste le traitement le plus efficace qu'il faudra alors peut-être envisager. Schématiquement aujourd'hui, il y a plusieurs types de techniques utilisables.