Imprimer

Sténose de la jonction urétréro-vésicale - le premier traitement

Écrit par RP, chirurgien pédiatre.

Le premier traitement

La décision du traitement va dépendre de tous ces éléments ainsi que de la bilatéralité des anomalies. En cas de bilatéralité, il sera souvent utile de faire des examens biologiques, permettant de mesurer la fonction rénale.

  • Dans les formes unilatérales,

l'attitude habituelle est l'attente. En effet, d'une part la fonction rénale est normale (puisque le rein opposé fonctionne normalement), et d'autre part l'amélioration est possible avec le temps. Parfois même on peut obtenir une guérison dans les 2 premières années. Au-delà de ce temps d'attente, soit la guérison est obtenue (ou l'amélioration est jugée suffisante) et on se contentera de rester vigilant, avec des échographies annuelles, soit l'amélioration n'est pas suffisante ou est nulle, et il va falloir envisager une intervention chirurgicale. Parfois, l'uretère est tellement dilaté, et le rein encore fonctionnel qu'il faut se résoudre à proposer une dérivation. Celle-ci est TEMPORAIRE, et va donc consister à aboucher l'extrémité de l'uretère au niveau de la peau du ventre. Cette dérivation se fera pour limiter la dégradation du rein et de l'uretère, et permettra le plus souvent de faire diminuer le calibre de l'uretère. Au bout de quelques mois (12 à 18 en général), on réimplantera l'uretère dans la vessie qu'on attirera vers le haut (

vessie psoïquetechnique opératoire qui consiste à mobiliser la vessie pour l'attirer vers le haut en la fixant sur le muscle psoas. Ceci permet de compenser l'existence d'un uretère trop court pour être réimplanté).

  • Dans les formes bilatérales,
    • soit la dilatation est suffisamment modérée et la fonction rénale satisfaisante pour que l'on puisse attendre que la croissance améliore la sténose, et on est reporté aux même conditions que les formes unilatérales
    • soit la dilatation est majeure et on aura tendance à faire une dérivation de l'uretère qui paraît être le moins atteint. La réimplantation se fera dans les mêmes conditions de lors des formes unilatérales dérivées.