Imprimer

Hypospadias : Duplay photo-reportage

Écrit par RP, chirurgien pédiatre.

L'intervention de DUPLAY,

ici avec sa modification selon SNODGRASS est utilisée essentiellement dans le cadre du traitement des hypospadias antérieurs et moyens. C'est une intervention bien codifiée, mais pour laquelle chaque chirurgien-pédiatre applique ses recettes propres, qui, pour lui, entraînent une amélioration des résultats. La complication essentielle est en effet la fistule survient dans environ 10% des cas entre les meilleures mains. Vous allez voir ici un photo-reportage de cette intervention.


Voici donc un hypospadias pénien antérieur, nettement en arrière du sillon balano-pénien : 

Duplay-snodgrass-01

Dans un premier temps, pour pouvoir travailler sur la verge d'un enfant de un an, il faut pouvoir la manipuler facilement. On l'accroche donc par un fil à travers le gland. Ce fil sera enlevé en fin d'intervention.

 

Duplay-snodgrass-02

La mise en place d'un petit garrot empêchera qu'on soit gêné par le sang pendant l'intervention. une sonde est glissée dans l'urètre.

Duplay-snodgrass

Comme toujours, il faut vérifier que la verge reste bien droite en érection. On injecte donc du sérum physiologique dans les corps caverneuxsorte d'éponge située dans la verge et qui en se remplissant de sang entraînent l'érection. On peut donc voir ici que la verge est parfaitement droite.

Duplay-snodgrass

 


Le premier temps de l'intervention va consister en l'ouverture du gland depuis l'orifice jusqu'à l'apex. Ceci permettra d'obtenir "de la place" et donc une plastie bien large. C'est la modification de Snodgrass

Duplay-snodgrass

On libère ensuite les lambeaux au pourtour de la plaque urétrale, permettant de faire un nouvel urètre bien large, entre l'ancien orifice et la pointe du gland.

Duplay-snodgrass

La suture du nouveau tuyau est maintenant réalisée. On voit bien de face que l'urètredernier tuyau urinaireurètre, qui mène les urines de la vessie vers l'extérieur remonte mainenant jusqu'au sommet du gland. Un petit tuteur est en place dans l'urètre.

Duplay-snodgrass

Et ici de profil

Duplay-snodgrass-11-15x-011

Pour éviter (autant que faire se peut) la survenue de fistules, il est indispensable d'interposer des plans de tissu sain et bien vascularisé entre la suture de l'urètre et les plans de fermeture. Ici on a isolé un lambeau de tissu sous-cutané du prépuce que l'on bascule en avant pour "cacher" la suture urétrale.

Duplay-snodgrass

 


Puis début de la fermeture du gland

Duplay-snodgrass

Le gland est complètement fermé

Duplay-snodgrass

Le prépuce est recoupé et basculé pour permettre la fermeture des zones de dissection.

Duplay-snodgrass

Voici le résultat final de face

Duplay-snodgrass

Et de profil

Duplay-snodgrass

Le tuyau est fixé au gland par un point de fil résorbable. Il sera recoupé dès le lendemain pour ne pas gêner dans la vie courante. Dès la résorption du fil, le tuyau sera "éjecté" lors d'une miction.