Imprimer

Testicule non palpé : vidéo-reportage

Écrit par RP, chirurgien pédiatre.

Lorsque le testicule n'est pas palpé dans la bourse ou dans le canal inguinal, il s'agit d'un cas particulier de l'ectopie testiculaire. La gestion thérapeutique de ce type d'ectopie est également un peu particulière puisque, si le testicule n'est pas retrouvé par un examen minutieux, précis, voire répété, il n'y a aucun examen complémentaire qui permette de savoir

  • si le testicule existe
  • et si il existe où il se trouve et quel est sa taille et sa vitalité.

La seule possibilité de résoudre cette interrogation est de faire une cœlioscopie. Seule cette exploration pourra répondre aux questions qui se posent. Cette cœlioscopie ne se fera que vers l'âge de 9 mois un an, pour permettre éventuellement une descente spontanée, même partielle de la glande.

La cœlioscopie se fait donc sous anesthésie générale, avec les risques de l'anesthésie générale, et les risques propres à la cœlioscopie. Néanmoins, ces risques sont nettement inférieurs à celui qu'il y aurait à laisser un testicule ou un résidu testiculaire à l'intérieur de l'abdomen. La présence de ce résidu intra-abdominal expose en effet fortement  à la transformation cancéreuse du testicule chez l'adolescent ou l'adulte jeune. Cette exploration est donc impérative.

Plusieurs cas peuvent se présenter qui seront exposés par des petits films, progressivements mis en ligne.

La première éventualité

est l'absence de testicule, ou l'existence d'un testicule tellement atrophique qu'il est illusoire de vouloir le mettre en place. C'est le sujet de ce premier film

 

Voir la vidéo

 

La deuxième éventualité

est celle d'un testicule qui est retrouvé à l'intérieur du ventre, mais qui ne pourra pas être amené à sa place. Il faut alors faire une intervention en 2 temps. Le premier temps qui est présenté ici  va consister à sectionner les vaisseaux spermatiques pour permettre aux vaisseaux qui accompagnet le dérérent de se développer. Le deuxième temps aura lieu au moins 6 mois après le premier.

 

Voir la vidéo

 

Et 6 mois plus tard, on refait une cœlioscopie après le développement des vaisseaux spermatiques. On va retrouver notre testicule, et le libérer en le pédiculant sur le déférent et ses vaisseaux. On pourra ainsi repositionner le testicule à sa place.



Voir la vidéo