Imprimer

Questions urologiques

Écrit par RP, chirurgien pédiatre.

Comme l'indique le titre de cet article, il ne s'agit que de renseignements qui doivent venir en COMPLEMENT d'une consultation avec le chirurgien pédiatre et en aucun cas la remplacer

    1. Mon fils a le "zizi" qui a gonflé. Que dois-je faire ?
    2. J'ai décalotté mon fils, et je n'arrive plus à le remettre en  place. Que dois-je faire ?
    3. Mon fils est né avec un prépuce bizarre. On a l'impression qu'il en manque un bout ! Que dois-je faire ?
    4. Mon fils ne fait pas pipi par le bout du "zizi". Qu'en est-il ?
    5. Mon enfant a fait une infection urinaire. Que dois-je faire pour éviter que cela recommence ?


1-Mon fils a le "zizi" qui a gonflé. Que dois-je faire ?

Si le prépuce est en place (non décalotté), c'est une "balanite". C'est une inflammation de son prépuce et de son gland. Il ne faut surtout pas chercher à le décalotter à ce moment, sous peine de faire de gros dégâts à ce niveau et de lui faire très mal. Il faut simplement lui faiure tremper le "zizi" dans un produit désinfectant, non corosif (surtout pas du DAKIN) pour voir l'inflammation régresser rapidement. Il n'y a pas lieu de donner de traitement antibiotique. Une consultation avec le chirurgien pédiatre au décours de cet épisode permettra de vérifier si il y a une cause qui mérite traitement.

remonter en haut de page

2-J'ai décalotté mon fils, et je n'arrive plus à le remettre en  place. Que dois-je faire ?

Venir DE TOUTE URGENCE aux urgences de l'hôpital ou de la clinique la plus proche pour qu'on lui remette le prépuce en place. plus on attend, plus c'est difficile et douloureux, et plus on risque de séquelles.

remonter en haut de page

3-Mon fils est né avec un prépuce bizarre. On a l'impression qu'il en manque un bout ! Que dois-je faire

Il s'agit d'une malformation de la verge qui s'appelle un hypospadias. Elle associe une malformation du prépuce que vous avez remarquée et une anomalie de l'abouchement de l'urètredernier tuyau urinaire, qui mène les urines de la vessie vers l'extérieur. Une consultation spécialisée avec un chirurgien pédiatre s'impose rapidement pour faire le bilan complet de l'anomalie. La conduite à tenir après sera à envisager avec votre chirurgien pédiatre.

remonter en haut de page

4-Mon fils ne fait pas pipi par le bout du "zizi". Qu'en est-il ?

Il s'agit d'une malformation de la verge qui s'appelle un hypospadias. Elle associe une anomalie de l'abouchement de l'urètredernier tuyau urinaire, qui mène les urines de la vessie vers l'extérieur que vous avez remarquée et une malformation du prépuce . Une consultation spécialisée avec un chirurgien pédiatre s'impose rapidement pour faire le bilan complet de l'anomalie. La conduite à tenir après sera à envisager avec votre chirurgien pédiatre. Plus la sortie des urines se fait loin de l'extrémité de la verge, plus la malformation est importante et nécessite un traitement chirurgical adapté. Il s'agit souvent de traitements compliqués, dont le facteur de réussite est lié à l'expérience de l'opérateur.

remonter en haut de page

5-Mon enfant a fait une infection urinaire. Que dois-je faire pour éviter que cela recommence ?

Il est tout à fait anormal que votre enfant fasse une infection urinaire. Ceci s'entend bien-sûr pour une vraie infection urinaire, c'est à dire avec de la fèvre ou des douleurs abdominales ou rénales, et un examen d'urine positif. Si c'est le cas, c'est un signe d'alerte,et il est indipensable de faire un bilan radiologique global, à la recherche d'une malformation urinaire. Si ce bilan est négatif, on pourra être rassuré, et il n'y a pas de risque de laisser évoluer une pathologie qui risquerait de détruire les reins à bas bruit en quelques dizaines d'années. Le bilan comprend impérativement une échographie (à la recherche d'une dilatation ou d'une anomalie du tissu rénal) ET une cystographie, à la recherche d'un reflux vésico-rénal. Ces deux examens sont peu agressifs, mais s'imposent pour éviter des désagréments plus importants dans l'avenir. Il faut noter que certains pensent actuellement que l'exploration ne s'impose pas et qu'une surveillance simple est de mise. Ceci me paraît très "obscurantiste", et il est toujours souhaitable de savoir, plutôt que de rester dans l'ignorance de la pathologie de votre enfant, même si le reflux peut guérir spontanément

remonter en haut de page