Imprimer

Hernie ombilicale

Écrit par RP, chirurgien pédiatre.

La hernie ombilicale de l'enfant est une malformation fréquente dans les premiers mois de la vie. Sa tendance spontanée à la guérison n'incite pas à une correction chirurgicale précoce.


En effet, si le diagnostic est facile, il faut apprécier l'importance de l'anomalie. La consultation est souvent motivée par une boule ou une excroissance au niveau du nombril, qui se gonfle et se dégonfle au rythme des cris et des pleurs. Ce gonflement est dû à une déhiscence (un trou) entre les muscles droits de la paroi abdominale antérieure

hernie ombilicale

 

hernie ombilicale 

 

Cette constatation, faite par les parents ou le pédiatre va motiver une consultation chez le chirurgien pédiatre. Le rôle essentiel de celui-ci va être de rassurer. Il n'y a aucune complication à redouter dans les premières années. Il va donc pouvoir apprécier l'importance de la malformation, non pas en considérant la taille de la tuméfaction, mais surtout le diamètre du trou entre les muscles abdominaux.

En fonction de l'âge de la consultation, l'attitude sera radicalement différente :

  • avant 3-4 ans, l'attitude sera quasi-systématiquement attentiste. En effet, la guérison spontanée est toujours possible jusqu'à cet âge. Bien-sûr, plus l'orifice est important, moins la chance de guérison est grande. Parfois, cependant, il pourra être utile de proposer une intervention plus précoce.
  • Après 4 ans, la guérison n'a plus aucune chance de survenir et la chirurgie s'impose. Elle va en effet prévenir la détérioration des muscles au long cours qui conduira à une hernie ombilicale de la personne âgée, avec un orifice large et des muscles abîmés et qui nécessitera souvent la mise en place de prothèse.

La chirurgie est en général facile, sauf dans les cas majeurs. Elle va consister une petite incision dans l'ombilic même, puis la libération des berges de la hernie

 

hernie ombilicale  vuee opératoire

 

et le rapprochement des muscles

 

hernie ombilicale15

 

permettant d'obturer l'orifice. Par contre, on ne touchera quasi-jamais à la peau excédentaire qui s'affaissera progressivement avec la croissance.

 

hernie ombilicale12

 

Sa résection génère le plus souvent des résultats esthétiques déplorables. Cette chirurgie se fera sous anesthésie générale, et dans les équipes habituées à la chirurgie pédiatrique une anesthésie régionale sera associée pour prévenir la douleur dans les heures qui suivent.

Les suites seront le plus souvent très simples, avec une sortie le jour même, une reprise scolaire et sportive dès le lendemain.