Imprimer

Sténose du pylore

Écrit par RP, chirurgien pédiatre.

La sténosezone rétrécie d'un tuyau (digestif, urinaire ou vasculaire) du pylore est une augmentation de volume du muscle pyloriquepyloremuscle à la sortie de l'estomac qui régule les passages vers l'intestin qui empêche le passage de l'alimentation et des sécrétions gastriques vers le duodénum et le grêle.

Elle se manifeste, chez un nourrisson qui allait bien, par l'apparition de vomissements qui vont en augmentant jusqu'à dépasser la quantité de lait du précédent repas.

La survenue de cette maladie se fait toujours à distance de la naissance, traditionnellement entre 3 semaines et 3 mois. Il semble, qu'actuellement, les signes aient tendance à être retardés par tous les traitements anti-reflux qui sont prescrits à la plupart des nouveau-nés. Elle est plus fréquente chez le garçon que chez la fille, chez le premier enfant que chez les suivants. Il existe cependant des formes d'allure familiale. Les premiers jours de vie se passent toujours bien, sans vomissement particulier (bien qu'il puisse y avoir de petites régurgitations banales)

Le muscle pylorique qui sert à réguler la sortie de l'estomac se met donc brutalement à grossir, à faire du "body-bulding,"


mécanisme sténose du pylore

 et plus il se renforce, plus les passages alimentaires sont dfficiles vers l'intestin. Au début, surviennent de petits vomissements qui progressivement en quelques jours deviennent systématiques, à chaque tétée. Ils sont même souvent plus importants que la quantité de lait ingérée.

Devant cet état de fait, il est indispensable de consulter son pédiatre avant que ne surviennent les premiers signes alarmants : la deshydratation et la dénutrition. En effet, l'alimentation ne produit pas son effet, puisque la quasi-totalité du liquide et des calories n'est pas absorbée. L'aplatissement de la courbe de poids (le bébé ne grossit plus) puis son infléchissement (il maigrit) vont entraîner des conséquences redoutables si on ne fait rien !

Mais votre pédiatre va demander le seul examen utile pour cette maladie : une échographie du pylore. Autrefois, on demandait une radiographie de l'estomac pour voir le pylore.

 

radiographie d'une sténose du pylore

 

Cet examen n'a pratiquement plus d'intérêt, sauf dans le cas où l'échographiste n'a pas l'habitude de l'échographie du pylore. En effet, il vaut mieux une radio convenablement effectuée qu'une mauvaise échographie qui peut être faussement rassurante. L'échographie va rechercher l'augmentation d'épaisseur du muscle pylorique, ce qui est parfaitement visible dans les formes habituelles,mais qui peut nécessiter de refaire l'examen 24 ou 48 heures après dans les formes débutantes.

 

échographie d'une sténose du pylore
 

Dès le diagnostic fait, votre pédiatre vous dirigera vers un chirurgien pédiatre, seul à même de régler DEFINITIVEMENT ce problème.

Lorsque le chirurgien pédiatre aura examiné votre enfant et pris connaissance des échographies, celui-ci va être hospitalisé, perfusé pour le mettre en condition pour l'intervention. Le plus souvent, on lui videra l'estomac grâce à une sonde gastriiquetuyau passé en général par une narine qui permet de maintenir l'estomac vide. On peut soit la mettre en déclive, soit la brancher en aspiration passée par le nez (c'est désagréable, mais peu douloureux). On lui prélèvera un peu de sang pour les examens biologiques indispensables pour l'opérer dans les meilleures conditions de sécurité. Le chirurgien pédiatre profitera de ce temps (de quelques heures à un ou deux jours selon les cas) pour vous expliquer ce qu'il compte faire à votre enfant.